Galerie Segas Cannes d'art populaire et de bois sculpté Exposition Virtuelle Mars 2002    
 

J'aime les Cannes d'Art Populaire, celles aux sculptures grinçantes, celles dont les volumes sont tout en rondeur, celles qui semblent rire, pleurer ou narguer, celles dont les sculptures, avec un peu d'observation, revèlent le caractère de leurs auteurs et qui, à force d'être portées, touchées, caressées, ont une patine incomparable faite à la paume rugueuse de l'homme proche de la terre, celles dont les sculptures "parlent" des moments forts de la vie, souvenirs de guerre, d'amour, de liberté, ou de captivité.

 
Edenté

Face sculptée dans une branche

Gargouille

Canne à la figure puissante sculptée dans du bois de buis

 

Telle cette autre canne narguant la mort par cette poignée, racine sculptée d'un rat rongeant une tête d'homme aux yeux vides.

Cette provocation au sourire narquois, cette caricature de femme acariâtre à l'énorme nez poilu, crochu et dont la lèvre tordue s'ouvre sur des gencives édentées, le tout agrémenté d'une inscription sur le fût "à ma chère voisine"... Amertume ou vengeance ?

Cette autre représentant une femme au chignon pointu frappant d'un énorme gourdin un homme nu, penaud, son chapeau tenu comme une feuille de vigne.

 

Salle suivante
Salle précédente
Sortir de l'exposition
EnglishEnglish

 




Galerie Segas Paris ©2009 - Cannes d'art populaire et de bois sculpté