Chronique Brèves histoires de cannes
Galerie 34
EnglishEnglish
 

La Canne ...

A Rome, tous les hommes libres avaient une Canne.

Au moyen-âge la Canne n'est plus de mise. L'exiguïté de l'espace vital d'un chateau fort s'accomode mal de son utilisation. Le seigneur et ses féauds vivent soit dans le château soit hors des murs, armé jusqu'au dents, en cotte de mailles si ce n'est en armure et toujours à cheval, d'où l'inutilité de la canne.

Par contre le Bâton, grande Canne, devient une arme de combat "Dixit Robin Hood ou Robin des Bois".

La constitution de Charlemagne insérée dans la loi des Lombards n'autorise que le duel au bâton, mais les seigneurs remettent l'épée en service et laissent les vilains règler leurs querelles au bâton

Donc plus de place pour la Canne!!!

Cependant le moyen-âge étant l'époque des grandes pérégrinations, le pélerinage va engendrer un type de bâton ou haute Canne particulièrement important :

Le Bourdon, 5° membre du pèlerin, sans lequel il est inconcevable de partir sur le chemin de Jérusalem, Rome, ou Compostel. Il est l'objet d'une cérémonie de bénediction avant le départ.

Saint-Roch

Saint-Roch La fidélité

Saint-Jacques

Les frères St-Jacques en route vers l'Espagne. Le Figaro 13/07/1990

Le bourdon est une forte et haute canne dépassant la hauteur du coeur de l'homme debout, à poignée parfois sculptée d'une scène religieuse, gaîné de cuir ou clouté sur les 20/25 cm.

Sous cette poignée, permettant une bonne prise en main, une butée constituée par une résurgence, boulle ou anneau sculpté, pour arrêter la main pendant l'effort de la marche, qui permet aussi de lier la gourde et le sudarium. Il est armé en bas d'une longue férule d'acier forgé.

Le Bourdon sert à tout : aide à la marche, portage du baluchon (malle à quatre noeuds), saut à la perche pour franchir un obstacle, attaque, défense, deux bourdons rassemblés par des cordages forment une civière etc.. Et aussi le bourdon symbole porté par le pélerin, colonne reliant la terre et le ciel, la matière et l'esprit, le matériel au spirituel.

Bref...le Moyen-âge se termine, c'est la Renaissance !

Page précédente   Page suivante